Pertes de rendement

L’Allemagne augmente son quota de voitures électriques

Le gouvernement allemand va obliger les constructeurs automobiles à construire plus de voitures électriques. C’est ce qu’à partager la ministre allemande de l’environnement Barbara Hendricks dans le journal Stuttgarter Zeitung.

« Cela ne veut pas dire que nous souhaitons bannir toutes les marques traditionnelles de voiture, mais il est bien possible le quota de voitures électriques soit revu à la hausse afin qu’elles soient plus accessibles. » explique la ministre.

Cette volonté politique pourrait avoir une forte résonance auprès des autres pays européens. En effet, l’Allemagne est un poids lourd de l’industrie automobile. Les constructeurs allemands (Audi, BMW, Mercedes, Opel, Volkswagen, etc.) ont des catalogues constitués d’automobiles thermiques (diesel et essence), avec des cylindrées moyennes nettement supérieures à celles des marques françaises. Ils auraient donc moins de 14 ans pour s’adapter à ces directives.

Si l’Allemagne en est capable, alors ni la France ni aucun autre pays européen ne pourront avoir d’excuses pour prendre des mesures équivalentes. Le poids de cette décision changerait complètement l’équilibre des politiques européennes en faveur de l’environnement. Et pour une fois, cela irait dans le bon sens.

En Norvège aussi, les ventes des nouveaux modèles diesel ou essence de voiture seront interdites dés 2025.

En Belgique, les partis majoritaires semblent se mettre d’accord sur l’interdiction d’acheter des voitures à essence ou à diesel à partir de 2030.

Source: http://positivr.fr/allemagne-vente-voitures-essence-diesel-interdite-2030/

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *